Konbit Pou Chanjman : En route vers la phase finale

PLa Fondation Digicel est ravie de boucler les visites des projets qui ont été retenus pour cette étape de la troisième édition de la campagne Konbit Pou Chanjman. Pour cette édition, 399 applications ont été reçues et 63 ont été retenues pour la deuxième phase. Dans un contexte particulier, l’équipe de la Fondation a pu visiter les 63 projets et elle est très satisfaite du travail réalisé.

Ainsi, différentes communautés à travers le pays ont eu la possibilité d’énoncer leurs projets, de démontrer l’impact de ceux-ci, mais aussi, de garantir l’implication des membres de leur communauté pour leurs pleines réussites. Comme à chaque édition, les projets reflètent les difficultés qui sévissent partout dans le pays et la nécessité de la mise en commun des efforts pour garantir un avenir beaucoup plus certain.

Pour la dernière ligne droite, la liste des projets retenus pour la phase finale sera dévoilée au début de l’année 2020, et ces organisations seront invitées à Port-au-Prince pour un séjour qui fusionnera : formations, échanges, réseautage, en vue de les aider à mieux préparer leur soutenance de projet qui se fera devant le jury lors de ce même séjour. À noter que 15 projets seront financés et recevront chacun 800,000 gourdes pour leur implémentation.

En parallèle, la Fondation Digicel continue avec son programme de Construction d’Ecoles et a ainsi entamé deux nouvelles constructions : Institution Notre Dame située à Pernier dans le département de l’Ouest  et Ecole Communautaire la Ruche qui se trouve à Lascahobas dans le Centre. Toutes deux, bénéficieront de 9 salles de classes, d’un bloc sanitaire, de deux salles administratives, et d’une clôture. Elle espère procéder sous peu à leurs inaugurations en vue de permettre à plus de 700 élèves de jouir d’un espace d’apprentissage mieux adapté.

‘’La Fondation Digicel est impatiente de pouvoir contribuer à l’implémentation de 15 nouveaux projets communautaires à travers les 10 départements du pays. Elle croit fermement qu’il est possible d’aboutir à des communautés plus fortes économiquement, éducativement, culturellement et c’est dans cette intention qu’elle travaille  sans relâche en vue de supporter toute initiative pouvant contribuer à la réalisation de cette noble cause.’’ Affirme Sophia Stransky, Directrice Exécutive de la Fondation Digicel

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *