Aménagement d’une cellule pour les mineurs

Désormais les enfants en contravention avec la loi vont se trouver dans un espace plus ou moins approprié. Ce projet va être réalisé grâce au financement de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti……

 

 

Le chef du parquet de la juridiction des Gonaïves, Osny Paul Antoine, et le chef régional des affaires civiles de la Minustah, Jean-Marie Ntayoumba, ont lancé officiellement le projet d’aménagement d’une cellule pour les mineurs. Le lancement a eu lieu à la prison civile des Gonaïves, mercredi, en présence des membres de la Brigade de protection des mineurs (BPM), entité de la Police nationale d’Haïti, et des maires assesseurs de la commune.

« Il y a longtemps que les mineurs sont incarcérés au même endroit que les détenus majeurs, dans des conditions infrahumaines. En attendant que la cité soit dotée d’une prison répondant aux normes internationales, les enfants incarcérés à la prison civile auront un autre traitement », a indiqué Me Osny Paul Antoine.

Le chef régional du Grand Nord des affaires civiles de la Minustah a fait savoir que ce projet vise à améliorer les conditions de détention des mineurs. Même si ces derniers sont en conflit avec la loi, leurs droits devraient être toujours respectés, a martelé Jean- Marie Ntayoumba. « Et c’est l’une des priorités de la Minustah de s’assurer que les droits de l’homme soient respectés, a-t-il poursuivi. L’un des maires adjoints de la ville, Excellent Joseph, qui a pris part à ce lancement, n’a pas manqué de remercier la Minustah pour la mise en oeuvre de ce projet.

« Le constat est juste, la condition carcérale est inacceptable aux Gonaïves. Il y avait célérité dans l’urgence en ce sens, a indiqué le maire adjoint qui a promis de visiter le chantier pour s’informer régulièrement de l’état d’avancement du projet. L’aménagement de la cellule pour des mineurs à la prison civile de la cité, conçue pour une dizaine de mineurs, coûte environ 1 149 000 gourdes. C’est la firme de construction locale, Jajeno’s Construction qui est chargée d’exécuter ce projet. Contrairement à la durée de trois mois mentionnée dans la description du projet, l’ingénieur en chef, Rony Morency a donné un délai de 15 jours.

Dieulivens Jules

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *