Arrestation du jeune ingénieur-agronome Emmanuel Laguerre et sa femme dans une voiture suspectée d’être impliquée dans des cas de kidnapping

La police a procédé à l’arrestation du jeune ingénieur-agronome Emmanuel Laguerre et sa femme dans une voiture suspectée d’être impliquée dans des cas d’enlèvement le jeudi 19 novembre dernier. Le couple a été transféré mardi à la Direction centrale de la police judiciare (DCPJ) malgré de nombreuses interventions en sa faveur.
La population de la localité de Dufort crie d’une seule voix au scandale et dit y voir « un piège ». « Agronome Manno a emprunté la voiture de son beau-frère pour aller chercher son enfant à l’école, en compagnie de sa femme. Il est innocent et ne pouvait pas savoir que son beau-frère était impliqué dans ce genre d’activité », clame-t-on en chœur à travers les réseaux sociaux et les médias locaux.

«J’aurais pu être aussi dans cette situation. Nous connaissons tous Agronome Manno. Il ne fait que travailler depuis sa jeunesse. C’était l’un des plus brillants de notre promotion. Ce n’est pas un kidnappeur», soutient un camarade de promotion d’Emmanuel Laguerre à la FAMV.
Par ailleurs, après un temps de répit alors que les cas d’enlèvement faisaient rage dans la zone métropolitaine, Léogâne est de nouveau touchée. Mardi dernier, tôt dans la matinée, Noé Poucely, âgé de 21 ans, a été enlevé sur la route de Darbonne à Léogâne, alors qu’il sortait de chez sa petite amie. Il a été libéré le lendemain dans la soirée contre rançon.

Ce cas survient dans un moment où la commune plonge dans une situation d’insécurité généralisée. Ce mois, deux cas d’assassinat en pleine rue ont été enregistrés, dont l’un en début d’après-midi et l’autre tôt dans la soirée.
Le nouveau président de la commission municipale, Ernson Henry, installé depuis deux semaines, fait de la sécurité l’un de ses trois axes prioritaires, à côté de l’assainissement et de l’électrification. On attend encore des actions concrètes dans cette direction.