DEPART Il a justifié sa décision en expliquant que son appel à rester en place après la démission des ministres nationalistes flamands n’avait pas été entendu…

Devant la chambre des députés, ce mardi, le Premier ministre belge, Charles Michel, a annoncé sa démission, prenant acte du fait que son appel à rester en place après la démission des ministres nationalistes flamands n’avait pas été entendu.

« Je prends donc la décision de présenter ma démission et mon intention est de me rendre chez le roi immédiatement », a-t-il annoncé à l’issue d’un débat à la Chambre et sous la menace d’une motion de défiance déposée par la gauche.