BILAN PARTIEL DES DÉGÂTS ET MISE EN PLACE DE L’AIDE AUX POPULATIONS

Le Système National de Gestion des Risques et Désastres (SNGRD) poursuit les évaluations suite  au passage de l’ouragan matthew qui a touché durement le pays. Le bilan provisoire au lundi 10 octobre 2016, confirmé par les différentes structures du système fait état de 372 décès, 4 disparus et 246 blessés. Sur les sept départements principalement concernés, la Grand-Anse avec 198 cas de morts confirmés vient avant le Sud avec 78 cas, l’Ouest 51, les Nippes 34, le Sud-est 6, l’Artibonite 4 et le Nord-ouest 1.

Une estimation des dégâts matériels est en cours alors que la Direction de la Protection Civile  a établi une liste des besoins afin de soutenir les 115 000 familles sinistrées, en rations sèches, eau potable, tablettes de purification d’eau, kit d’hygiène, outils de réparation, kit de cuisine, matelas, moustiquaires et couvertures. Parallèlement, à l’initiative d’institutions gouvernementales telles, le Ministère des Affaires Sociales et celui de l’Intérieur, appuyé par la Croix-Rouge, poursuivent les distributions d’articles divers, de nourriture, d’eau et de médicaments dans les 224 abris provisoires  encore ouvert au niveau de 6  département du pays. 

 

Le Gouvernement coordonne l’arrivée de l’aide humanitaire à l’aéroport de Port au Prince.  A cet effet, un guichet unique constitué de cadres de la Direction de la Protection Civile(DPC), du  Ministère de la Planification, du  Ministère des Finances (MEF) et  de  l’Unité de coordination des Actions des ONG,  a été constitué pour faciliter les procédures de réception de dons pour la réponse humanitaire. L’appui international technique se met également en place. L’Agence caribéenne pour la gestion d’urgence des catastrophes (CDEMA)  a dépêché depuis le 7 octobre, quatre experts en coordination pour appuyer les structures départementales de protection civile dans le Sud et la Grand-Anse.

 

Avec des impacts sur l’ensemble des secteurs, notamment sur l’environnement, l’habitat, la pêche, l’agriculture, l’élevage et l’économie de manière générale, les frappes de l’ouragan matthew sur Haïti, sont un coup dur pour le pays, dont les conséquences pèseront lourds sur la population qui se retrouve dépourvue, avec des besoins  conséquents  et urgents. Le Gouvernement entend accompagner la population dans son redressement, la recapitalisation des avoirs des ménages et le renforcement de la résilience.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *