Haïti-élections : Le BECN récusé, les résultats définitifs prévus pour le 29 décembre dans l’impasse

Les candidats à la présidence Jude Célestin et Moïse Jean-Charles ont récusé, mardi,  les cinq juges du Bureau du contentieux électoral national (BCEN) qui est obligé de suspendre les opérations de vérification. La requête des contestataires a été transférée au Conseil Electoral Provisoire  (CEP) qui doit  plancher, ce mercredi 28 décembre ,  sur le dossier alors que les résultats définitifs pour la présidentielle devraient  être publiés le jeudi 29 décembre.

Dans sa requête, le leader  de Pitit Dessalines dit  «  prendre acte de la violation par les cinq membres, du BCEN du décret électoral en son article 176.1 qui veut qu’en cas de contestation des résultats, les partis, les candidats contestataires ont accès au Centre de tabulation. »

Et de son côté , le candidat à la présidence du parti LAPEH se dit  dans l’obligation, « pour défendre ses intérêts politiques légitimes, de récuser et, comme de fait, récuse tous les membres de la 3e composition du BCEN, ce pour cause de suspicion légitime, de partialité caractérisée, d’inimitié capitale et de conflit d’intérêts, tout en faisant savoir aux membres du CEP et à tous les membres de ladite composition que cette récusation transforme les juges récusés en adversaires de l’exposant et qu’ils doivent cesser, à partir de la signification de la présente, de continuer à poser des actes, de quelque nature que ce soit, dans le cadre de la contestation produite par l’exposant »

Dans une intervention sur une station de radio de la capital, Me André Michel a précisé que les avocats n’ont pas récusé le BECN mais plutôt  une des trois sections  de cette dite instance.

WILNER JEAN LOUIS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *