Haïti-Justice: Une Brigade de Vérification et de surveillance des patrimoines a été présentée publiquement à la nation par l’unité de Lutte contre la Corruption (ULCC)

Dans cette prise de parole tenue ce Jeudi 22 Octobre au local de L’ULCC, Le strict respect des normes qu’exigent la communication a été grandement remarqué quand le directeur général de l’institution M. Hans Jacques Ludwig Joseph, dans un langage mûrement explicite a pris la parole pour présenter officiellement les membres faisant partie intégrante de cette nouvelle structure fraîchement constituée.

Puis , le directeur rappelle que la loi du 12 Février 2008 sur la déclaration des patrimoines l’a conduit à prendre juridiquement une telle initiative pour le bien du pays. Celle-ci veut que les personnalités publiques , les fonctionnaires et les agents de l’administration publiques puissent appliquer cette loi qui sera désormais suivie de comme le veut cette nouvelle structure qu’est la Brigade de vérification et de surveillance des patrimoines.

Ensuite, M. Hans Joseph rappelle que certaines personnes qui sont réticentes à l’idée de se soumettre à l’exigence de cette loi précitée se verront poursuivies par la justice, puisque ce serait purement et simplement une infraction commise par ces personnalités. C’est en ce sens, que le directeur général assure la société que cette brigade aura pour mission de faire la vérification physique des biens pour qu’aucune déclaration fausse des patrimoines ne soit faite pour duper l’ULCC qui cherche à éviter la corruption quelque soit sous la forme qu’elle puisse apparaître.

Pour finir , le directeur remercie le Président de la République Jovenel Moïse, le premier Ministre joute Joseph, le Ministre des Finances Michel Patrick Boisvert d’avoir disposé dans le budget un fond lui permettant d’initier une telle structure.

D’un autre côté, Me Néhémie Jean Baptiste, substitut du Commissaire du Gouvernement a confirmé que le parquet a partagé ses supports à une telle initiative qu’elle trouve louable et que la collaboration au point de vue pénal sera pleinement accordée à l’institution. Plus loin, Me Néhémie invite tous les acteurs à se soumettre à cette loi pour contribuer à la bonne marché de la société.

Toutefois, la société attend avec impatience si la rigueur sera exercée à l’encontre des personnalités qui pourraient enfreindre cette loi se portant sur la déclaration des patrimoines.

*Mathurin Jean Samguel*