Jean Rodlet Jean Baptiste plaide pour l’intégration de la jeunesse

Originaire de la commune de Bassin Bleu, Jean Rodlet Jean Baptiste se bat et plaide pour l’intégration des jeunes tant dans le secteur public que privé. Sa participation dans les différentes émissions de la place témoignent sa vision et sa plaidoirie au profit de la jeunesse.

Cependant, le jeune leader de la commune de Bassin Bleu invite les jeunes à se raississir et à comprendre qu’Haïti est un pays pauvre. Qu’il est aussi de leur devoir de se soucier de leur avenir en s’intéressant davantage aux choses de l’esprit, aux activités socio-culturelles, à développer une culture entrepreunariale car la fonction publique ne peut contenir le nombre de jeunes en âge de tavailler et le secteur privé n’offre pas une large gammes de possibilités d’intégration et d’embauche de la jeunesse.

Dans sa plaidoirie, Monsieur Jean Rodlet Jean Baptiste met l’accent sur l’égalité d’accès à la fonction publique. Pour lui, l’accès à la fonction publique doit se faire essentiellement sur concours en vue d’encourager le mérite et l’excellence. En 2018, la fonction publique ne peut plus être exclusivement un mode retributaire du milantisme politique. Le concours doit être la norme de recrutement tant dans le privé que dans le public.

Le leader communautaire du Nord’ouest veut à tout prix que la jeunesse soit intégrée de façon équitable et impartiale en respectant les normes de recrutement.

D’un autre côté, il décourage les jeunes qui se lancent tôt dans les activités collatérales et dans la délinquance , << La jeunesse reste et demeure l’avenir d’Haïti, la crème du pays ne peut se livrer dans certaines activités malsaines, contraires à la morale, la jeunesse doit avoir des repères pour mieux s’orienter les plus agés doivent leur servir de modèles>> .

Tout en mettant l’accès sur l’intégration des jeunes, Monsieur Jean Rodlet croit que le pays doit s’engager dans un plan de développement global, ce qui aura des incidences positives pour chacun.
Ce qui est vrai nationalement pour Celui qui va à la tête du pays l’est aussi localement : et il n’est pas très sain de cumuler les mandats de député et d’un exécutif local. Au contraire, une voix de plus à gauche pour défendre l’intérêt de nos communes serait un atout supplémentaire dans une période où la droite tentera de casser les acquis sociaux et stigmatisera un peu plus nos quartiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *