La Corée du Nord suspend ses programmes nucléaire et balistique

Kim Jong-un, le 21 avril, à Pyongyang (image diffusée par l’agence de presse officielle nord-coréenne).

Kim Jong-un a déclaré qu’il allait fermer un site d’essais nucléaires. Une décision aussitôt saluée par Washington et Séoul mais jugée insatisfaisante par Tokyo

Après la proposition d’une rencontre avec le président américain, Donald Trump, afin de discuter de la dénucléarisation de la péninsule coréenne, Pyongyang a fait un nouveau geste spectaculaire, samedi 21 avril, en annonçant la suspension de ses essais nucléaires et de ses essais de missiles balistiques intercontinentaux. Annoncée par l’agence officielle KCNA, puis par la télévision officielle, la décision, effective le jour même, a été prise lors d’une réunion du comité central du Parti du travail au pouvoir, réuni la veille pour la première fois en six mois.

Dans une résolution consacrée à « la grande victoire de la ligne de suivi simultané du développement économique et de la construction d’une force nucléaire », Pyongyang signale son intention de « démanteler le site d’essais nucléaires situé dans le nord du pays pour démontrer de manière transparente la suspension des tests nucléaires ».

Lire aussi :   Trump espère voir les deux Corées « vivre en paix »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *