La Fondation Digicel vole au secours des sinistrés

La saison cyclonique commence du mois de  juin au mois de novembre. Chaque année le pays est exposé  à de nombreux cyclones. Mais malheureusement, presque chaque année, les dégâts se répètent de la même manière faute de préparation afin d’aider le paysà y faire face. Haïti reste toujours  un pays très vulnérable à des risques de désastres de toute sorte.

Cette année encore, le pays a connu un ouragan de catégorie 4 qui a tout dévasté lors de son passage dans le grand sud plus précisément dans le Sud, la Grand’Anse, les Nippes et le Sud-Est sans oublier le Nord-Ouest  et quelques communes dans le département de l’Ouest.

View photo in message

Diverses associations, des ONG et même des artistes haïtiens, se sont engagés pour venir en aide aux personnes touchées. Si la quasi majorité des  compagnies privées qui sont en train de venir en aide aux gens en difficultés dans le Sud du pays après le passage du cyclone Matthieu n’arrêtent pas de crier sur tous les toits leur désir d’aider ou encore le montant  qu’elles ont investis en ce sens, nombre d’entre eux par contre se contentent d’agir en bon samaritains sans faire de bruit sur le montant des fondsinvestis. C ‘est le cas de la Fondation qui a commencé à distribuer des kits alimentaires dans différentes zones sinistrées depuis 2 semaines.

Dans plusieurs zones que nous avons été, les habitants nous ont confirmé que la Digicel  était la première compagnie à se présenter tout juste après le passage de l’ouragan. Pour eux les abris les plus surs étaient les différentes écoles que la fondation Digicel areconstruite puisque dans leurs zones toutes les autres écoles, les maisons et les églises ont été dévastées sous la puissance de la force de Matthieu.

Une dame de Jérémie a expliqué que les employés de la Digicel étaient les premières personnes qu’elle a vu dans sa zone depuis le passage de l’ouragan : « Ils étaient venus vérifier les antennes mais ont quand même fait le tour de la zone pour voir comment ils pouvaient nous aider en attendant que la communication avec l’extérieur soit rétablie ». Apparemment l’assistance de l’équipe technique était allée au-delà des restaurations des sites. En effet, HERO avait posté sur sa page Facebook le 5 octobre comment les techniciens avait aidé une dame laquelle avait perdu sa maison ainsi que toute sa famille lors de l’ouragan.

Contacté par téléphone, un des responsables de la fondation a confirmé que la semaine dernière, la fondation a distribué 2,269 kits dans la zone Sud principalement à travers les écoles suivantes : Collège Immaculé Conception et Mairie de Beaumont à Deron, Ecole Nationale André à Beaumont, Eglise Presbytérale Mission Evangélique Baptiste du Sud D’Haiti à Fond-Deron, Duchitty, Mazenod à Camp Perrin, Centre Unifié de Mersan. Et 2,750 autres à Grand’Anse.

D’après les responsables, ils ne vont pas rester là. D’autres préparations sont en cours pour aider les gens qui sont vraiment en nécessité, sans abris.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *