Lancement du forum national sur la gestion des données liées aux catastrophes

La Direction de la Protection Civile (DPC) du Ministère de l’Intérieur et
des Collectivités Territoriales (MICT) ainsi que le Centre National d’Information Géo-Spatiale (CNIGS) du
Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) organisent ce mercredi 19 juin 2019 à
l’hôtel Royal Oasis un forum national sur la gestion des données liées aux catastrophes. Cet évènement sera
l’occasion de présenter au grand public, les travaux préliminaires réalisés dans le cadre de l’élaboration de
la base de données du Système National de Gestion des Risques et des Désastres (SNGRD).
Ce premier forum national réunira les décideurs nationaux, les partenaires techniques et financiers du
SNGRD, les experts, des universités et des représentants de la société civile afin de discuter autour des
pratiques existantes en matière de gestion de données et formuler des propositions pour améliorer la
structure actuelle de gestion des données liées aux catastrophes.
La DPC, bras opérationnel du SNGRD, fait de la gestion de données une de ses grandes priorités. La gestion
efficace et efficiente des données est, en effet, essentielle aux efforts de protection de la vie de chaque
individu. La direction a déjà déployé des efforts en ce sens par la mise en place de plusieurs outils de collecte
de données lors des catastrophes mais aussi en période de « stabilité ». La base de données qui sera au
cœur des discussions lors du forum contribue à la résolution des défis relatifs à la collecte et à la gestion de
l’information en situation de crise.
L’élaboration de la base de données est financée par le Fonds des Nations Unies pour la Sécurité Humaine
(UNTFHS) et mise en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Cette
base de données témoigne de la volonté du Gouvernement haïtien de moderniser le SNGRD et d’adapter
ses capacités d’intervention en vue de garantir la sécurité de tous et surtout des plus vulnérables face aux
menaces naturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *