L’annulation du carnaval, une défaite culturelle pour Haïti

Les responsables du ministère de la culture et de la communication ont annulé le carnaval du 3 au 5 mars 2019 dans le pays, suite aux dégâts enregistré après les manifestations qu’à connu le pays à cause de l’ingérence du pouvoir en place.
Bien avant cette prise de décision par les membres du ministère, les mairies de Port-au-Prince, de Pétion-Ville et de la Croix-des-Bouquets avaient déjà annulé leur carnaval parce qu’elles n’étaient pas en mesure d’assurer la sécurité de leurs carnavaliers. Même si la conjoncture politique n’a pas cessé d’être anormale, malgré la crise politique, la mairie de Jacmel a dû faire son carnaval qui est une exception pour toute l’étendue du territoire en ses variétés de couleurs, d’images et de créatives qui attirent beaucoup de gens haïtiens et étrangers à venir y participer.
Certains artistes, pour montrer leur mécontentement, ont donné une conférence de presse pour dire que « on ne doit pas handicaper le secteur culturel pour la vertiginosite de la politique, Puisque le carnaval fait partie de nos traditions, nous devons respecter l’aspect spirituel et économique du carnaval. Car, c’est l’un des moyens pour susciter le tourisme en Haïti ».

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *