Le Président du Sénat publiera-t-il réellement un tweet le 7 février 2021 à minuit pour constater la fin du mandat de Jovenel MOÏSE et, du coup, ouvrir la porte du SÉNAT aux 9 sénateurs empêchés ?

Si Jovenel MOÏSE ne respecte pas le 7 février 2021, est-ce que le Sénateur Joseph LAMBERT ne devrait pas faire appel aux 9 sénateurs renvoyés dans des conditions peu orthodoxes afin de venir achever leur mandat ?

Le Sénateur Lambert ne devrait-il pas saisir l’occasion pour faire appel aux 9 sénateurs afin que leur présence fournisse le quorum nécessaire dans le but de trouver un autre Directeur Général de la Police pouvant combattre le fléau du kidnapping en Haïti… ?

Avec l’absence du Sénat, le Pouvoir trouve un boulevard où il peut gambader sans crainte d’être contrôlé. Le fameux principe de Montesquieu proposant que le Pouvoir arrête le Pouvoir n’est qu’un vain discours pour le régime PHTK.

Dans un système où la Justice est vassalisée, le dernier rempart devrait être le Parlement. Peut-on laisser toute cette liberté à un homme qui n’a que les attraits d’un vieux tyran?

Ces 9 sénateurs ne devront-ils pas s’associer aux autres afin de se pencher sur le choix d’un autre Directeur de la PNH?

*Pourquoi un autre directeur de la PNH?*

L’actuel Directeur de Police n’est pas nommé dans les conditions régulières prévues par la législation haïtienne. Son choix n’a pas été soumis au Sénat pour les suites nécessaires. Dans l’état actuel des choses, Mr Léon CHARLES peut être viré (révoqué) à tout moment. Il lui suffirait tout simplement de désobéir à Jovenel MOÏSE.

S’agissant le cas où le Sénat était fonctionnel, il aurait la liberté de sévir contre quelques soit le malfrat se proposant de troubler l’ordre public, peu importe son appartenance sociale, politique ou économique …

Dans le schéma actuel, si la PNH appréhende un kidnappeur qui se réclame être un proche du pouvoir en place, Mr Léon CHARLES n’aura d’autre choix que de procéder à sa libération oubien qu’il présente sa démission.

Ne serait-ce pas l’occasion pourque les 3 pouvoirs ne soient plus concentrés de façon intégrale entre les mains de Jovenel MOÏSE dont les agissements portent l’empreinte d’un dictateur ?

Djovany MICHEL , Journaliste anti-corruption