Les Réflexions du Père Miguel Auguste sur les récentes déclarations du Président Américain Donald Trump sur Haïti et sur certains Pays Africains 12 Janvier 2018

Je veux croire que le Président Américain Donald Trump a probablement du visionner les dernières performances musicales de l’ex-Président Haïtien Joseph Michel Martelly pour oser penser que toute Haïti est à l’image de ce Monsieur et de ses fanatiques. Ké moun ki pa jan ofiské lè tisimone ap sal Haïti ak…pa vini pran pôz vèksé yo la non. Tanpri…

Comment alors réagir aux propos malsains et racistes de ce Blanc?

Que ces insultent nous réveillent et nous portent à contruire une meilleure Haïti développée, admirée, respectée de tous. Je les considère, d’où qu’elles viennent comme un leitmotiv, une raison de plus, une motivation de plus à nous battre pour un changement réel d’Haïti et de son image à l’intérieur comme à l’extérieur.

Ne pleurnichons pas, mettons nous au travail pour la renaissance de notre pays.

En effet, les récentes déclarations du Président Américain Donald Trump qualifiant Haïti de “pays de merde” m’insultent et me révoltent.

Mais, une fois les premiers moments d’émotion passés, je me retrouve confronté à la brutalité et à la cruauté de la réalité de la vie en Haïti. La misère et le dénuement sont partout. Comment en sommes-nous arrivés là ?

Je me plais à me rappeler les faits d’arme du passé. Cela me console psychologiquement mais ne change rien au vécu du peuple Haïtien.

Je suis tenté de donner à nos détracteurs des leçons d’histoire sur la contribution haïtienne à la Civilisation et à l’émancipation des peuples dans les Amériques, dans les Caraïbes et un peu partout dans le monde comme en Grèce par exemple. Mais cela ne transforme pas nos montagnes arides en végétation, ni nos sentiers en auto-routes, ni nos voleurs/bloffeurs en gens de bien, ni nos rues sales et en remplies de détritus en quartiers résidentiels, huppés et bien tenus…

Les propos racistes de Trump nous blessent profondément. Ils nous rabaissent et nous humilient comme ils peuvent aussi bien nous motiver, nous réveiller, nous révolter et nous porter à nous mettre ensemble pour construire, développer, moderniser ce pays que tous, nous prétendons aimer.

Oui, c’est de la merde de vivre en Haïti où les soins médicaux sont précaires. C’est de la merde la vie dans les bidonvilles où règne une absence totale de sanitation, d’hygiène et de sécurité. C’est de la merde qui est enseignée dans beaucoup de nos écoles d’où sortent nos diplomés ne parlant aucune langue vivante. C’est de la merde que notre Haïti soit classée parmi les pays les plus corrompus mais que personne ne se retrouve en prison. C’est de la merde que notre Cardinal soit apostrophé lors des funérailles du très regretté Père Joseph Simoly par des individus qui n’ont aucun sens du sacré et du respect du aux morts. C’est de la merde, le taux de chomage dans le pays. C’est de la merde le nombre des prostitués physiques et politiques et d’enfants non scolarisés en Haïti. C’est de la merde la plus part des Institutions de notre pays.

La merde et les merdes sont partout. On les retrouve dans tous les coins de rues…dans nos Palais et dans nos ministères, dans nos services publiques et privés, dans nos campagnes et dans nos villes, dans nos Églises et nos péristyles. À vivre si longtemps dans la merde on s’y habitude, on s’accomode et on l’accepte comme un genre de vie. Ainsi, la merde Chez nous ne dérange plus, ne répugne plus, ne salit plus!

Nous payons, nous achetons, nous mangeons, nous dansons, nous acclamons, nous chantons, nous votons la merde comme si c’était la seule chose que nous connaissions et que nous pouvions faire.

La liste de nos merdes est interminable…

Cependant, j’estime que le Président Américain Donald Trump n’aurait jamais du prononcer ces paroles incendières, insultantes et infamantes envers le peuple Haïtien envers le pays de nos ancêtres, spécialement à la veille de l’anniversaire douloureux de la catastrophe du 12 Janvier 2010.

Prézidan Trump ou méchan anpil. Ou bann kou, é kou-a fé nou mal. Nap remè-w li kan menn an Novanm 2020. Bat chen yan, tann mè li.

Le pays pleure encore la mort de milliers de victimes du tremblement de terre.

You gave us a low blow! But it must be also for the Haïtian people a waking call…

Le Président Américain Donald Trump nous doit réparation et des excuses ou embarrassé il jugera sur la tête de ses ancêtres Allemands n’avoir jamais prononcé de pareils propos. Mensonge odieux et rabaissant diront certains! Mais n’est-il pas le propre des politiciens de mentir et de se dédire? Ecoutons les nôtres! De vrais pros.

Quant à nous mes frères Haïtiens an nou sispann grennen… pou yo pa pasé-l nan figi nou. Nou tout véksé nou tout faché men an nou pa fé wônt sévi kôlè.

Regardons notre réalité en face .

Eskanp figi-nou ak tout pa Péyi-a pou nou genbé. La vérité blesse mais elle s’impose à nous. Elle peut aussi bien nous libérer. Aujourd’hui nous sommes un peuple humilié, misérable et miséreux. Partout on nous considère comme des parias. Soyons humbles et relevons le défi…

Et je viens de craquer par la remarque innocente de cette petite fille de 7 ans de mon école qui m’a dit « Fr Miguel I am sorry for you and for your country. Don’t go back there. » Là, j’ai pleuré…The damage is done. Les dommages sont déjà faits… Sont-ils
Irréparables ???

Il nous faut construire une autre Haïti prospère et belle, juste et développée, moderne et équitable, débarrassée de ses merdes. À chacun d’y apporter sa contribution selon ses compétences et ses talents. Unissons-nous pour un nouveau départ… Ainsi aurons-nous un jour un beau et vrai pays où il fera bon vivre, visiter et mourir! JE SUIS FIER D’ÊTRE HAÏTIEN! Je travaille depuis tantôt 30 ans aux États-Unis et pas une seconde je n’ai pensé ni voulu me naturaliser Américain…Haïtien je suis né, Haitien je mourrai. Je ne rêve que d’une chose maintenant PARTICIPER à la REFONDATION et au RELÈVEMENT D’Haïti. Merci Président Trump vous ne faites qu’augmenter et justifier ma détermination à continuer ce travail de conscientisation pour un Éveil national qui aboutira inévitablement à la transformation de la société haïtienne avec moins de merdes et de pourritures. Un jour Président Trump de la merde et des pèpè, il te faudra aller ailleurs les chercher car tu n’en trouveras plus en Haïti. Elle aurait redevenu La Perle des Antilles!

C’en est trop! Peuple Haïtien 1804 est à réfaire pas seulement politiquement, mais aussi bien économiquement et socialement.

Une prière pour les morts du 12 Janvier 2010

Que les âmes des fidèles trépassés le 12 Janvier 2010, spécialement celle de mon bien-aimé parrain, le Dr Hubert de Ronceray dont le corps n’a jamais été identifié, reposent en paix par la Miséricorde de Dieu.

Amen !

NB. 11ans après le tremblement de terre qui avait détruit Port-au-Prince, notre Capitale n’est toujours pas réconstruite et ses résidents vivent encore dans un environment de merde et d’une insalubrité inimaginable. Et beaucoup parlent d’hommage aux disparus du 12 Janvier 2010. Quelle tintinnade!

Père Jean-Miguel Auguste

miguelnov19@gmail.com