L’étude Classique des Lycéens Et Lycéennes Une Lutte Quotidienne A Éradiquer Pour Une Éducation Saine .

Pour entamer une étude classique dans des institutions d’état n’est plus qu’un simple ordonnance familiale déclare l’une des élèves finissantes des études classiques au lycée du Cencinquantenaire réconu sur le pseudo nom Lycée des jeunes filles ,dès le début c’est déjà une lutte ,lors de l’inscription c’est toute une démarche ,des falsifications des dossiers contre-vous ,des vas et vient juste pour échangé ta place aux autres pour des gains ,si on utilise pas des moyens illicites pour procurer cette place on risque d’être rejeté par des cadres dedans même si on est à la hauteur pour avoir cette place .
Si on accentue sur les autres étapes de la vie quotidienne des lycéens et lycéennes après avoir eu la chance d’être dedans ,c’est plus qu’une lutte ,des jours consécutifs sans avoir la chance de savouré l’assise d’une chaise pour suivre des cours dispensés par des professionnels du lycée ,la discrimination des professeurs à l’egard des élèves et sans compter la chaleur qu’il il y a dans l’enceinte de l’établissement au cours de la journée, pas de ventilateur ,et pour survivre au lycée il faudrait avoir des alliés comme on l’habitude de dire « Kolòn ki bat » si non on pourrait passer toute une année à non seulement lutter contre les autres jeunes filles du lycée,contre les administrations publiques aussi,et pour être privilégié au lycée il faudrait avoir ce qu’on appelle la popularité au lycée ,et la popularité au lycée ne définit pas seulement sur la compétitivité des jeunes filles mais aussi sur le fait de défendre vos droits et possède aussi la capacité de gérer le tac au tac avec des membres de la dite institution .
Les étapes les plus fracassantes du lycée sont les périodes d’évaluations et les séances de manifestations perpétrés par des autres lycéens voisins et celles qui sont dedans et aussi les injustices que subissent les élèves de la dite institution par des cadres, l’absence des professeurs qui se fait toujours par répétitions , si ils organisent une journée en couleur dans l’enceinte,le cas échéant l’une des élèves n’est pas présente lors du jour, cette élève là, aura pour devoir de verser les frais qu’ils avaient demandé à chaqu’un,et si toute fois l’élève réfuse de s’acquitter de ce montant elle n’aura pas accès à l’enceinte lors des prochains examens du lycée .
Et lors des périodes d’évaluations certains élèves ont toujours mal chance de subir le mauvais calcul des notes par les professionnels,qui dès fois rentrent dans le cadre « d’échanger nos places à quelqu’un d’autres et sans compter l’abus que des élèves subissent dedans en ce qui attrait au dépliant qui est une preuve qui montre que l’élève fait partie de l’enceinte, des jeunes filles ont l’habitude de subir suite à leur négligences tout en se souviendra pas de l’endroit qu’ils ont mis les reçus bancaires et ordonnent à des élèves de verser encore une fois le versement exigé et le plus dur dans tout ça les élèvess finissants de cette année sont privé de leur dépliants pour avoir refusé de verser un frais de participation de 50gdes par personnes pour une journée de couleur .

Louis.R.Snyder

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *