Moise Jean Charles, dit-il la vérité ou mensonge ?

D’après les responsables de FOKAL , Moise Jean Charles n’a jamais été le fondateur de cette institution mais plutôt un membre bénévole du Conseil d’Administration de FOKAL de juillet 1995 à juillet 1998.

En février 1995, Michèle Duvivier Pierre-Louis rencontrait pour la première fois à New York le philanthrope américain George Soros, fondateur de Open Society Institute. En avril 1995, Michèle Duvivier Pierre-Louis recevait mandat notarié de Open Society Institute (aujourd’hui Open Society Foundations, OSF) de New York pour la création de FOKAL, fondation haïtienne œuvrant jusqu’à présent à renforcer les secteurs porteurs de changement et d’engagement citoyen en Haiti. Selon la loi haïtienne, Madame Michèle Duvivier Pierre-Louis est la seule personne fondatrice de cette institution (voir Le Moniteur du 28 janvier 1999, numéro 8 de la 154eme année), reconnue d’utilité publique en 2000 (voir Le Moniteur du 4 mai 2000, numéro 35 de la 155eme année). Lors de l’anniversaire de sa création en 2015, FOKAL a publié dans son bulletin hebdomadaire les circonstances précises, la chronologie, les facsimiles des documents légaux et les détails concernant les mandats de tous les membres passés et présents du Conseil d’Administration. Le calendrier 2016 de FOKAL, diffusé gratuitement à plusieurs milliers d’exemplaires, publie également toutes ces données (voir le site de Fokal: www.fokal.org). Monsieur Jean Charles Moïse (Moïse Jean Charles) a été membre bénévole du Conseil d’Administration de FOKAL de juillet 1995 à juillet 1998, années durant lesquelles Monsieur Jean Charles Moïse n’a occupé aucun poste de responsabilité au sein du Conseil d’Administration. Monsieur Jean Charles Moïse n’a jamais été salarié de cette institution et n’est pas non plus fondateur de FOKAL. Au cours des 21 années de fonctionnement de l’institution, aucun membre des Conseils d’Administration successifs de FOKAL n’a jamais été rémunéré, y compris les Président-e-s et Vice-Président-e-s. De 1995 à nos jours, FOKAL a appuyé divers secteurs porteurs d’espoir pour l’émergence d’une société juste et solidaire. Les organisations paysannes ont toujours fait partie –et font encore partie- des secteurs soutenus par FOKAL. Nous avions jusqu’ici choisi d’ignorer les rumeurs afin de ne pas alimenter de vaines polémiques. Cependant, de récentes déclarations fantaisistes diffusées sur les médias et portant atteinte à la réputation et à la sécurité de l’institution nous incitent à publier la présente note. Ces rumeurs mensongères peuvent porter préjudice à l’institution, à ses activités, aux membres de son Conseil d’Administration et aux membres du personnel. Tous les documents légaux et administratifs de gouvernance et ceux relatifs aux circonstances d’adhésion et de départ des différents membres du Conseil d’Administration de FOKAL sont déposés chez nos avocats.

Maxime D. Charles, Président du Conseil d’Administration de FOKAL

Michèle Duvivier Pierre-Louis, Présidente de FOKAL

Pour authentification: Lorraine Mangonès, Directrice Exécutive de FOKAL

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *