PLUS D’UN DEMI-MILLION DE JEUNES ALGÉRIENS ONT CRÉÉ DES MICRO-ENTREPRISES

Plus d’un demi-million de jeunes Algériens ont créé des micro-entreprises qui ont permis la création de plus de 1,2 million d’emplois depuis une vingtaine d’années, a indiqué lundi à Alger le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali.

Intervenant lors de la conférence nationale sur la micro-entreprise et l’entreprenariat, intitulée “Moukawil”, le ministre a expliqué que ces micro-entreprises et ces emplois ont pu être créés grâce aux dispositifs d’aide à l’emploi mis en place par les autorités publiques selon le site radio algerienne

Cependant, a-t-il poursuivi, “nous ne sommes pas de ceux qui tombent dans le piège de l’autosatisfaction (…). Nous sommes totalement conscients que ces dispositifs nécessitent un développement et une amélioration continue en vue de renforcer les points forts et corriger les points faibles”.

Il a alors avancé que le gouvernement poursuivrait sa politique de soutien aux projets d’investissement au profit des jeunes entrepreneurs, et ce, à travers de différents mécanismes de soutien.

S’étalant sur trois jours, cet évènement regroupe 700 personnes dont 600 jeunes stagiaires, étudiants, porteurs de projets et jeunes entrepreneurs.

Elle est co-organisée par les ministères, respectivement, du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, de la Formation et de l’enseignement professionnels, de la Communication, de la Poste et des télécommunications, ainsi que du Forum des chefs d’entreprises (FCE) et de l’UGTA.

L’ouverture de cette conférence s’est déroulée en présence notamment des ministres, respectivement, du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, M. Mourad Zemali, de la Formation et de l’enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, de la Communication, M. Djamal Kaouane, et de la Poste et des télécommunications, Mme Imane-Houda Feraoune, ainsi que du secrétaire général de l’UGTA, M. Abdelmadjid Sidi Saïd.

La conférence Moukawil se subdivise en quatre sessions dont la première tourne autour de l’apport de la formation et de l’enseignement professionnels dans la création d’entreprises pour accompagner le développement économique et la deuxième autour du thème de la micro-entreprise au cœur du développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *