PRESENTATION DU PROJET DE PLAN D’AMENAGEMENT, EXTENSION ET EMBELLISSEMENT DE LA VILLE DE JEREMIE (PAEEV)

A l’occasion de la présentation en séance plénière municipale du projet de Plan d’Aménagement, Extension et Embellissement de la Ville (PAEEV) de Jérémie, financé par l’Union
européenne, l’Ambassadeur de l’Union européenne, Vincent Degert a visité Jérémie pour voir les résultats
de ce processus participatif mené par le Maire Claude Harry Milord, accompagné d’ONU Habitat et
d’Expertise France.
Exposition des plans : avec l’Ambassadeur et le représentant du Bureau de l’Ordonnateur National, le maire a passé en revue les apprentissages de ce processus de planification, ainsi que les enjeux principaux dans l’aménagement de la ville. Ils ne se limitent pas à la gestion des risques, qui sont bien connus à Jérémie à travers l’étude cartographique des risques menée par le PNUD en 2016 et financée en partie par l’Union européenne (ECHO); la planification sert aussi à identifier des opportunités que la forme de la ville offre en termes d’amélioration de la qualité de vie de ses habitants (nouvelles rues améliorant la connexion, nouveaux espaces publics, possibilité de protéger les zones naturelles de l’entrée de la ville avec un nouveau parc). « Tous les concernés ont été invités à participer pour nous donner leur avis, leurs besoins, leurs recommandations » expliquait le maire de Jérémie, à propos de ce processus inclusif.
« Cela fait 2 ans qu’on travaille avec tous nos partenaires pour faire en sorte qu’à Jérémie et aux Cayes on
ait des villes qui soient plus résilientes » expliquait l’ambassadeur Degert lors de la visite.
Le financement du PAEEV par l’Union européenne est réalisé dans le cadre du programme de développement urbain Urbayiti, financé à hauteur de 52 millions d’euros, dont une première phase de 36 millions. Ce programme, qui a une envergure nationale à travers l’accompagnement du gouvernement haïtien pour la préparation de sa politique nationale de la ville, a aussi des actions locales à Port-au-Prince.
A Jérémie, dans les quartiers qui ont été priorisés, comme la zone de Makandal en bord de mer et le bord
de mer du centre ville, chaque intervention sera faite par l’institution compétente: le MTPTC pour les
ouvrages de drainage et aménagements routiers, la Mairie pour des espaces publics et équipements, et les communautés de Jérémie accompagnées par les ONG Goal et CARE, qui feront des aménagements
communautaires et appuieront aussi la mairie pour améliorer l’accès aux services de base et le développement économique. La mairie aura aussi un accompagnement technique donné par le MICT et par Expertise France pour pouvoir jouer pleinement son rôle de chef d’orchestre.
Premier microprojet identifié dans le plan : une intervention d’environ 100 mètres améliorant le drainage,
l’accès et la viabilisation d’espaces publics dans le quartier de Mackendal. Ce premier microprojet sera la
première réalisation visible du programme, pendant que les études préparatoires pour les ouvrages
structurants sont lancées. Il sera mis en œuvre par les communautés du quartier, sous la supervision de l’ONG irlandaise GOAL.

Après le passage de Matthew, l’Union européenne s’est mobilisée pour assurer une parfaite cohérence
entre ses interventions d’urgence, et celles visant le développement à plus long terme. En particulier à
Jérémie et à la Grand Anse, l’Union européenne assure la continuité de son intervention, entre autres, à
travers ce volet post-Matthew d’Urbayiti, qui accompagne l’Etat et la Mairie pour améliorer les conditions
de vie dans la ville de Jérémie et la résilience de ses populations. Le volet de 20 millions d’euros sur Jérémie
et Les Cayes, fait partie de la stratégie Post-Matthew de l’Union européenne. Dans ces deux villes, le programme financera des infrastructures structurantes, des interventions sur des espaces publics, et des projets communautaires, dont le fil conducteur est le plan d’aménagement (PAEEV) présenté lors de la visite à Jérémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *