QUATRE-VINGT HOMMES ET FEMMES D’AFFAIRES SONT ENTRÉS EN LICE POUR LE TITRE DE L’ENTREPRENEUR DE L’ANNÉE 2016 LES ENTREPRENEURS D’HAÏTI MONTRENT QU’ILS SONT “PRÊT POUR LA CROISSANCE” MALGRÉ UNE ÉCONOMIE DIFFICILE

CRÉER et faire grandir une entreprise prospère n’est jamais facile, il est donc encourageant de voir 80 chefs d’entreprise venant de tout le territoire haïtien en compétition pour le titre prestigieux de Digicel Entrepreneur de l’année 2016 – déterminés à bâtir un pays ouvert aux investissements et prêts pour la croissance.

Malgré les défis auxquels est confrontée l’économie – le moindre n’étant pas le taux de change du dollar qui restreint entreprises et consommateurs – plus de 200 entrepreneurs ont participé au concours de cette année, tous désireux de montrer comment ils surmontent les obstacles au sein de leurs entreprises individuelles.
“Le véritable esprit d’entreprise trouve toujours un moyen pour surmonter l’adversité et tous ceux qui participent cette année ont montré non seulement de la créativité et du courage, mais un vrai sens de l’innovation” a déclaré Maarten Boute, Président de Digicel Haïti.
«Nous avons vu, par exemple, comment ils ont dû affronter la variation du taux de change du dollar en adoptant de nouvelles tactiques – l’approvisionnement auprès des fournisseurs locaux au lieu de l’étranger, la recherche de contrats internationaux et le gain de devises étrangères, ou le renforcement des parts de marché en jouant sur la qualité et les prix …
“Ce sont de véritables compétences entrepreneuriales – très en ligne avec nos attentes des anciens participants des six dernières années. Nous ne sommes tout simplement jamais déçus.
“Mais il ne suffit pas d’être un initiateur; vous devez également être un finisseur. Le défi pour ces entreprises, une fois qu’elles apprennent les joies de l’innovation, est de rester en forme pour répondre à leur objectif – stratégiquement appropriées, adaptées au marché, et surtout, en bonne santé financière. Voilà pourquoi notre thème cette année est: «Soyez aptes à Grandir”.
Le concours vise à identifier, récompenser et cultiver les hommes et femmes d’affaires prometteurs, dont l’initiative peut soutenir les fondations économiques d’Haïti. Il est à la recherche de sept qualités essentielles: le sens des affaires, le leadership, la transparence, la vision, la créativité, la sensibilisation à l’environnement et l’ingéniosité.
Il existe cinq catégories: l’agriculture et l’environnement, la construction, l’industrie, les services et les marchés émergents, donnant à un large éventail d’entreprises une occasion enviable de présenter leurs produits et services – sans parler de l’esprit d’entreprise de leurs fondateurs.
Les histoires individuelles des participants sont toujours aussi inspirantes. Il y a la femme qui est devenue le premier fabricant de papier toilette d’Haïti, exposant pour convaincre les consommateurs qu’il ne s’agit pas là d’un luxe. Il y a l’entrepreneur social s’adonnant à la culture du riz et la production d’éco-charbon à partir de la paille de riz.
Il y a le père et le fils coréens qui fabriquent des cheveux artificiels pour le marché local. Sans parler du cultivateur qui voudrait faire d’Haïti le plus grand producteur de cacao. Et sans oublier le portail d’achats en ligne permettant aux clients de payer sans carte de crédit?
Maintenant que les 85 participants finaux ont été sélectionnés, quatre finales régionales auront lieu ce mois-ci pour sélectionner les 25 finalistes nationaux – et le grand gagnant sera choisi lors d’une cérémonie de remise des prix devant avoir lieu en Décembre.
Une série télévisée de cinq semaines sera diffusée durant le concours jusqu’à la grande finale – chaque épisode mettant en évidence une catégorie et les cinq candidats qui seront arrivés à l’étape finale.
En outre, entre le moment présent et la grande soirée, les 25 gagnants régionaux prendront part à un programme de formation des cadres de trois jours construit autour du thème, “Soyez Prêts pour la Croissance”. Le programme est organisé par la Formation Business Edge de SOFIHDES et les membres entrepreneurs de son conseil d’administration.
Pour toute personne qui souhaite voir en quoi consiste cette compétition, il suffit seulement de revenir au vainqueur de l’an dernier, Pascal Registre, l’un des hommes d’affaires naturels de la vie, qui a appris sur les genoux de sa mère, puis a déménagé aux États-Unis pour gravir les échelons de l’informatique d’entreprise, avant de rentrer au pays pour mettre en place une entreprise de boissons en plein essor dans la région où il est né.
Brasserie de Liancourt – ou Bralia, pour faire plus court – emploie plus de 1000 personnes directement et indirectement, fabrique et distribue la gamme de boissons “Elite” incluant des sodas et de l’eau potable purifiée. C’est en effet une autre histoire remarquable … et il y en aura davantage cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *