Trois cents jeunes brigadiers volontaires formés par la Police communautaire

Sous l’initiative de la Police communautaire et l’organisation brésilienne Viva Rio, trois cents jeunes issus de six communes de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince ont reçu des formations en brigade volontaire. Cette activité s’est déroulée du 24 juillet au 4 août à l’Académie des Perles de la Viva Rio à Croix-des-Bouquets. À L’issue de cette formation, les concepteurs croient que ces jeunes sont à même de participer dans le développement de leur communauté respective. Cette activité à laquelle ont pris part ces jeunes et des leaders communautaires de communes de Croixdes-Bouquets, de Port-au-Prince, de Delmas, de Tabarre, de Cité-Soleil et de Pétion-Ville, est la résultante de l’application du programme de formation conçu par la police communautaire et la Viva Rio afin de venir en aide à la jeunesse du pays. La gestion de crise, la gestion de conflit, la citoyenneté, le secourisme, l’éducation civique communautaire, la gestion des risques et des désastres, le rôle de la Police sont, entre autres, les modules qui ont été développés lors de la formation. Cet événement vise prioritairement à rapprocher encore plus la PNH et ces communautés. Les responsables, en agissant ainsi, ont posé des jalons pour sensibiliser les jeunes et prévenir le crime surtout dans les quartiers défavorisés de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince. Présent lors de la cérémonie de remise de diplôme, le 6 août dernier au commissariat de Delmas 33, comme tous les autres intervenants, le responsable départemental a.i de la Police communautaire, le commissaire divisionnaire Jimmy François a mis l’emphase sur l’importance des brigadiers volontaires dans le pays. Avec cette formation, fait-il savoir, ces jeunes vont pouvoir voler au secours des victimes et sauver des vies en cas de catastrophes naturelles. Ces derniers joueront également, insiste-t-il, le rôle de facilitateur dans la résolution de certains problèmes auxquels sont confrontées leurs communautés respectives et serviront de courroie de transmission pour faire passer les revendications de leurs communautés aux autorités compétentes. Aussi, pourront-ils, par le biais de cette formation, participer pleinement dans le processus de développement de leurs quartiers. Consciente de l’importance des brigadiers volontaires dans un pays vulnérable comme Haïti, la ministre de la Jeunesse des Sports et à l’Action civique, Régine Lamur, tout en félicitant les récipiendaires, dit souhaiter l’implication de bien d’autres institutions dans des activités de ce genre. Appuyer les jeunes, soutient-elle, c’est apporter sa pierre dans l’édification d’une société où la violence est bannie. Abondant dans le même sens, le responsable départementale de la Police communautaire, le commissaire Etienne Jean Salvador, affirme que c’est par la formation qu’on devient grand. Ainsi, par cette formation, a-t-il martelé, ces jeunes ont la possibilité de devenir des leaders de demain. ` POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Par ailleurs, les jeunes récipiendaires ainsi que les leaders communautaires n’ont pas caché leur satisfaction pour les deux semaines de formation. C’est le cas de Luckernande Pierre et Sylvestre Telfort qui soutiennent qu’en mettant l’emphase sur la formation de la jeunesse, les institutions partenaires ont pris la noble décision d’œuvrer pour la mise en place de vrais citoyens et pour l’établissement d’un pays plus sécuritaire. Car, comme l’a affirmé Jimmy François, être citoyen, c’est être utile à la communauté et contribuer au développement de la patrie qui est le bien commun. Ces jeunes, tout au long de cette formation, selon le coordonnateur de la Viva Rio en Haïti, Pedro Braum, ont fait preuve d’une discipline exemplaire. Il en a profité pour annoncer les prochaines activités dans le cadre du projet de rapprochement entre la PNH et les communautés notamment le festival des jeunes de cette année dont le lancement a été donné le 6 août dernier et qui se tient autour du thème « Jèn se Avni peyi a ».

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *