Vers l’intégration de la diaspora dans la vie politique, économique et sociale d’Haïti

Une délégation du Front uni de la Diaspora haïtienne, composée de personnalités issues de diverses régions géographiques (Etats-Unis, Canada, Caraïbes et Europe), avait séjourné Haïti du 4 au 7 août en vue d’apporter son appui à l’organisation des élections du 9 octobre 2016, suite à la décision officielle de la communauté internationale de ne plus financer la réalisation de ces joutes.

A travers cette initiative, le Front uni de la Diaspora entendait discuter, avec les dirigeants de l’Etat, de l’éventualité d’un support financier au Conseil électoral provisoire appelé à travailler en toute indépendance et dans la transparence afin de rétablir la confiance des électeurs et des observateurs. L’organisation d’élections crédibles constitue, en effet, un élément indispensable à la stabilité politique d’un pays.

Plusieurs rencontres ont eu lieu, notamment, avec le Président provisoire, Son Excellence Monsieur Jocelerme Privert, qui a donné la garantie de trouver, dans le Trésor public, les fonds nécessaires pour la réalisation des élections du 9 octobre.

Le Front uni de la Diaspora haïtienne a saisi l’opportunité pour proposer officiellement au président Privert la création d’une commission chargée de concrétiser l’intégration de la diaspora dans la vie politique, sociale et économique du pays, incluant le vote de la diaspora et la jouissance des droits relevant de la double nationalité. La délégation s’était aussi entretenue, avec le Chef de l’Etat, de l’utilité de la représentativité de la diaspora au parlement et dans bien d’autres institutions étatiques afin de participer activement au développement du pays.

Sur un autre plan, une série de recommandations formulées par le front ont été approuvées au cours d’une rencontre organisée au parlement sous l’impulsion de l’honorable député Jerry Tardieu:

–        la participation active de la diaspora dans les décisions engageant l’avenir du pays,

–        la représentativité de la diaspora au parlement,

–        le vote de la diaspora,

–        et, à court terme, la création d’une institution (exemple : une maison de la diaspora) ou le renforcement du ministère des Haïtiens vivant à l’Etranger (MHAVE) en vue d’accompagner les Haïtiens qui font face à toutes sortes de difficultés durant leur séjour en Haïti.

La délégation du Front uni de la Diaspora haïtienne avait, enfin, rencontré des membres du Conseil électoral provisoire. Dans l’immédiat, il est question de garantir la présence d’une délégation de la diaspora à titre d’observatrice des prochaines élections. D’autres rencontres, les unes plus importantes que les autres, ont également eu lieu avec des candidats à l’élection présidentielle afin de favoriser le dialogue inter-haïtien, une stratégie efficace pour le renforcement des acquis démocratiques en Haïti. 

Chicago, le 13 août 2016

Dr. Joseph Baptiste, DDS

Jbapdoc@gmail.com

 

Monalisa Jean-Ferrari

Monalisaj60@yahoo.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *