HAÏTI N’EST PAS AFFECTÉ PAR L’IMPORTANT SÉISME ENREGISTRÉ AU LARGE DE CUBA ET DE LA JAMAÏQUE : LE MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES INFORME ET RASSURE LA POPULATION

Le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales(MICT) informe la population que, Haïti se trouve assez loin du segment de la faille ʺd’Orienteʺ qui a rompu dans l’après-midi du 28 janvier durant près d’une centaine de secondes, aux environs de 14h10, heure locale. En effet, selon l’Institut Américain de Géophysique (USGS), cette secousse de magnitude 7,7 sur l’échelle de Richter s’est produite en mer à une profondeur de 10 km, au nord-ouest de la Jamaïque et au sud de Cuba, sur le prolongement de la faille septentrionale, soit à 500 km à l’ouest du Môle Saint Nicolas et 480 km de Jérémie.

Par rapport à cette situation, une alerte au Tsunami lancée pour les pays de la région, dont Haïti, a été toutefois rapidement levée. Il est à souligner que des répliques de magnitude 6.1 et 4.7, ont été également ressenties à des profondeurs diverses, tout près de la localisation du séisme principal. Cependant, suite à ces secousses et compte tenu de la distance, aucun dégât n’a été signalé pour ce qui concerne le pays.

Par ailleurs, le MICT note une sismicité plus active ces derniers temps dans la région Caraïbe. En témoignent les récents tremblements de terre ayant secoué notamment Porto-rico, Cuba et la Jamaïque. Dans ce contexte, Haïti a enregistré pour sa part près de 300 secousses pour l’année 2019 contre environ 2000 pour toute l’île.

Face à ce constat et fort des leçons apprises du séisme dévastateur de 2010, le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT) par le biais de sa Direction de la Protection Civile se joint au Système National de Gestion des Risques et Désastres (SNGRD) et à l’Unité de Surveillance Sismique, pour rappeler à la population que la vigilance doit rester de mise. Il invite également toutes les institutions, tant du secteur privé que du public, aussi bien que l’ensemble des ménages, à réviser et renforcer leur plan de sécurité devant être appliqué avant, pendant et après, dans l’éventualité d’un tremblement de terre.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1566513073495848&id=117314498415720

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *