REOUVERTURE GRADUELLE DES USINES TEXTILE

Deux jours après l’autorisation donnée par le gouvernement aux entreprises de la sous-traitance de reprendre graduellement leurs activités, l’Association Des Industries d’Haïti (ADIH), annonce qu’au 22 avril, 36 des 38 usines spécialisées dans l’assemblage
textile ont rouvert leurs portes permettant leurs employés de retrouver leur travail et leurs revenus
dans des conditions sanitaires optimales.
Dans le souci de protéger tous les usagers des usines, les compagnies ont mis en place des mesures protectrices qui font des ateliers les endroits parmi les plus sécures sur le plan sanitaire.
Les membres ont tenu à s’imposer des normes plus exigeantes, telles que :
– Le marquage au sol à l’extérieur des usines pour éviter les contacts avant l’entrée
– l’installation de nombreux points de nettoyage des mains,
– la prise de température,
– une distance d’un 1,50 mètre entre les postes de travail dans l’usine et dans espace de repas
des cafétérias,
– la mise à disposition pour chaque ouvrier de 2 masques lavables et de gel hydro-alcoolique,
– la désinfection systématique et quotidienne des usines après le départ des employés.
De G a D : Marquage au sol (Hansae), Prise de température et points de lavage (SAE Caracol), Distance postes et Cafétéria (Fairway)
« Les usines textiles offrent aujourd’hui les espaces et gestes barrière les plus stricts et les plus
protecteurs possibles, probablement plus que tous les espaces de vie communs des travailleurs.
Afin de garantir la plus grande protection des employés contre l’expansion de l’épidémie, nous
espérons que le gouvernement et les partenaires sociaux trouveront dans les plus brefs délais des solutions pour réduire les risques que présentent encore les transports. Tous les efforts pour maintenir une activité économique indispensables à notre pays doivent être soutenus par des actions complémentaires de tous les secteurs » explique le comité textile de l’ADIH.