Haïti-Politique : Y A T-Il Eu Vraiment Un Événement Politique En Faveur Des Haïtiens ?

Les Réflexions sur l’Avenir d’Haïti avec
Père Jean-Miguel Auguste.

A la question d’un ami : Père Miguel que penses-tu des derniers événements qui se déroulent en Haïti? J’ai répondu : quels événements ? Il y aurait “événements » si au lieu d’apprendre chaque jour, la formation d’un nouveau groupe composé de vieux routiers de la politique haïtienne pour proposer une solution à la crise socio-politique que confronte le pays, j’apprenais qu’un Directoire Unique De Rupture était formé dont la mission serait d’unifier, sous un commandement Central, tous les groupes en révolte contre le Président de la République. Il y aurait “événements » si les éternels opportunistes d’un certain âge, pour une fois, se montraient sages en prodiguant des conseils sans rien réclamer en retour sauf de voir, à la Siméon, le commencement de la rédemption du Pays. Il y aurait « événements ” si les leaders proches et éloignés des revendications du peuple, au lieu de s’invectiver mutuellement, se rencontraient dans un esprit de désintéressement pour créer une instance de décisions, de coordinations et de proclamations. Il y aurait “événements ” si les commissaires du gouvernement et les juges jetaient en prison tous les voleurs, les corrupteurs, les corrompus et les criminels, sans distinction aucune. Il y aurait “événements ” si les manifestants faisaient et terminaient leur parcours paisiblement et pacifiquement sans rien incendier, ni brûler, ni casser. Il y aurait “événements ” si la maladresse, la mauvaise foi et la malice de certains ne s’affichaient pas publiquement et sans détour en la traditionnelle politique du » ôte-toi que je m’y mette. »

Ces attitudes, ces déclarations tapageuses, ces ambitions démesurées, ces égos surdimensionnés mettent en péril aujourd’hui les possibles chances pour la population haïtienne d’atteindre cette vraie RUPTURE avec le Système PÉZÉ SOUSÉ, générateur de pauvreté, d’ infrahumanité et de misère chronique, de complaisance, de copinage, de clans, de corruption, de mauvaise gouvernance, à cause duquel elle a déjà consenti tant de sacrifices en vies humaines et en biens matériels.

Mais bien qu’attristé, je ne désespère pas. Je crois encore possible de faire les choses de la bonne manière et de façon efficace. A mon avis, il est puéril et ridicule de vendre la peau de l’ours aux enchères avant même de l’avoir abattu. C’est une mauvaise stratégie et une fragilisation du mouvement de révolte allumé partout dans le pays de vouloir lui imposer un soi-disant Président Provisoire, qui sera sujet à toutes sortes de contestations, de calomnies, de diffamations une fois que son nom sera connu, sans l’approbation des représentants de toute cette jeunesse des quartiers populaires et d’autres milieux spécialement de nos villes de province qui n’ont pas été consultés dans ce sens.

Nous risquons le ridicule et la démobilisation à vouloir mettre la charrue avant les boeufs.

Que les leaders de l’opposition, toutes tendances confondues, s’abstiennent désormais de clamer et d’afficher leurs différends, leurs frustrations et leurs ambitions sur les ondes de la Radio et à travers les réseaux sociaux. Qu’ils se gardent de vulgariser et d’annoncer publiquement leurs plans sans avoir la certitude et la possibilité de pouvoir les imposer avec le support de la Nation. L’effet surprise est souvent plus payant que l’indiscrétion et la vantardise dans un combat politique.

Le Mouvement de révolte s’essoufle…La population commence à être fatiguée…Les kidnappeurs et les bandits de grand chemin ont repris leur tablier… Donc
l’heure n’est pas aux apprentis sorciers ni aux amateurs, encore moins aux opportunistes et aux « agranman » mais aux stratèges, aux visionnaires et aux vrais leaders du peuple capables de dépassement de soi et de tous les sacrifices personnels.L’heure est au Petit Reste comme j’aime à les appeler.

Pito nou mizé nan wout men nou poté
Bon Nouvèl ak bon komisyon.

Père Jean-Miguel Auguste.
miguelnov19@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *