Le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti démarre ses opérations

Le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) a démarré aujourd´hui ses opérations sous le chapitre VI de la Charte de l’ONU. BINUH œuvrera à titre consultatif avec les autorités haïtiennes et l’Équipe Pays des Nations Unies afin de poursuivre le travail mis en œuvre depuis 2004 en matière de stabilité, de sécurité, de gouvernance, d’état de droit et de droits humains.

Le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) a été établie par la résolution 2476 du Conseil de sécurité du 25 juin 2019 et déployé sous le Chapitre VI de la Charte des Nations Unies.

Le mandat du BINUH concentre ses actions sur deux principaux secteurs :

  1. Conseiller le gouvernement d’Haïti pour promouvoir et renforcer la stabilité politique et la bonne gouvernance, y compris l’état de droit, préserver et favoriser un environnement pacifique et stable, y compris en appuyant un dialogue national inclusif entre Haïtiens, et protéger et promouvoir les droits humains.
  2. Aider le gouvernement d’Haïti, dans un rôle consultatif, dans ses efforts dans les secteurs suivants :
  1. Dialogue et réformes : promouvoir un dialogue inclusif entre Haïtiens afin d’encourager le consensus national sur les priorités du pays, comme sur la mise en œuvre des réformes politiques, législatives et structurelles.
  2. Élections : faire avancer les efforts d’Haïti pour entreprendre des réformes électorales et tenir des élections libres, régulières et transparentes.
  3. Professionnalisation de la police : renforcer les capacités opérationnelles, l’intégrité et la responsabilité de la Police nationale d’Haïti (PNH) dans son rôle de maintien de l’ordre public et de protection de la population dans le plein respect des obligations envers les droits humains et l’égalité entre les sexes.
  4. Réduction de la violence communautaire et de la violence des gangs : promouvoir et appuyer la mise en œuvre d’une stratégie nationale pour réduire la violence des gangs et la violence communautaire, y compris la violence sexuelle et sexiste.
  5. Réforme judiciaire : faire avancer des réformes dans le secteur judiciaire, en particulier pour réduire la détention préventive, garantir la reddition de comptes pour fait de corruption et lutter contre l’impunité.
  6. Conditions pénitentiaires : renforcer la gestion et la supervision de l’administration pénitentiaire, ainsi que les capacités de contrôle pour la prestation des services de base dans les prisons, en lien avec les normes internationales relatives aux droits humains.
  7. Protection des droits humains et impunité : appuyer la consolidation des cadres nationaux et renforcer les capacités et l’autonomie de l’institution nationale de défense des droits de l’homme et de la société civile pour protéger et promouvoir les droits humains, en particulier les droits des femmes et l’égalité entre les sexes.

Les efforts de la Mission sont en appui aux objectifs de développement d’Haïti et sont intégrées à celles des 19 agences, fonds et programmes de l’Équipe Pays des Nations Unies, qui fournissent une aide humanitaire et mettent en œuvre des programmes de développement sous le leadership des autorités nationales.

Dans son ensemble, le système des Nations Unies travaille en appui aux institutions nationales afin d’améliorer la vie des Haïtiens, en lien avec les priorités nationales et le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Cette approche reflète la relation d’appui mutuel entre la paix, la sécurité et le développement durable, et elle est fondée sur l’appropriation totale et la responsabilité des institutions étatiques haïtiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *