Le Mandat D’amener Contre Le Prophète Mackenson Dorilas, C’est De La Persécution Politique Ou La Justice Réellement Qui Agit ?

Les autorités ont décidé d’émettre un mandat d’amener à l’encontre du Jeune Mackenson Dorilas pour avoir autoproclamé Prophète. Ceux qu’ils qualifient, » usurpateur de titre « . Les interrogations qu’on droit soulever pour pouvoir comprendre mieux ce dossier sont les suivantes :

1- existe-t-il des lois réglementaires pour devenir un prophète en Haïti ?

2- Selon la Bible, Comment peut-on reconnaître un vrai prophète et un vrai pasteur ?

3-Pourquoi le Ministère des Cultes ne veulent pas publié le nom de tous les pasteurs assermentés ?

4-Pourquoi le Ministère des Cultes ferme les yeux sur les actions condamnables menées par beaucoup d’autres hommes religieux dans le pays sans ne pas faire de personnalité ?

5- Le mandat d’amener du prophète Mackenson Dorilas, est-ce un prix à payer pour avoir participé dans les manifestations qui réclamaient la démission du président Jovenel Moïse ?

Quel est le rôle du Ministère des Cultes ?

Réponse : Le Ministere des Cultes est l’organe étatique qui s’occupe des affaires religieuses dans le pays. Par exemple en ce qui concerne la reconnaissance et l’autorisation de fonctionnement des églises et des missions. Donner aux resposables religieux, les encadrements nécessaires pour pouvoir professer.

Selon ce qu’a rapporté les fidèles de « l’église de Dieu les envoyés », la porte de cette assemblée dirigée par le Prophète Mackenson Dorilas était fermée, ce qu’a confirmé le prophète lui-même suites aux déclarations du président Jovenel Moïse après la confirmation de l’existence de deux cas du CORONAVIRUS en Haïti.

On a constaté que ce même dimanche 22 mars 2020, pendant la descente des lieux dans la Commune de Tabarre plus précisément à Clercine pour soit disant apposées des scellés sur » l’église de Dieu les envoyés » dirigée par le Jeune  Prophète Mackenson Dorilas, et à Delmas beaucoup d’autres assemblées continuent leurs services de prières avec des milliers de fidèles.
– Si c’est pour le dossier pendant dans la justice, pourquoi ne pas attaqué les autres personnalités religieux qui ont des dossiers pendant dans la justice aussi?
– Si c’est pour de l’escroquerie, pourquoi ne pas attaqué les autres chefs religieux ou pasteurs aussi qui pratiquent de l’escroquerie au sein de leurs assemblées, ceux qu’ils diffusent en direct ?
Sur ce, on vous laisse d’en faire la conclusion, est-ce qu’on peut parler vraiment du mandat politique ou de la justice réellement ?

Source:

@LeQuotidien